Ambition

Un écosystème médias innovant pour Bruxelles

Le projet mediapark.brussels vise le développement d’un nouveau quartier bruxellois créatif, ouvert et agréable à vivre, mais c’est aussi un projet stratégique visant à favoriser l’essor des secteurs de l’audiovisuel, des médias et des industries créatives à Bruxelles.

Objectif : renforcer la position internationale de Bruxelles par rapport aux autres capitales européennes et aux régions voisines, dans un contexte de mutations et de croissance sans précédent des secteurs concernés (médias ; technologies de l’information et de la communication ; agences de publicité, de marketing, de communication, de graphisme ; agences de presse ; maisons d’éditions ; recherche et nouvelles technologies ; musique ; audiovisuel ; réalité virtuelle et augmentée).

Nouveau morceau de ville créatif

Concrètement, l’ambition du versant « pôle médias » de mediapark.brussels est de mettre à profit la transformation du site RTBF-VRT et la requalification de tout le quartier pour fertiliser les complémentarités entre les deux télévisions publiques, les nombreuses entreprises médias situées dans leur environnement (RTL, BeTV, Nostalgie…) ou amenées à le rejoindre (Télé-Bruxelles…), et d’autres acteurs économiques, académiques et culturels pour favoriser le développement d’un véritable écosystème des médias, de la créativité et de l’innovation.

La situation privilégiée de Bruxelles au cœur administratif de l’Europe, et la situation stratégique du quartier Reyers/Meiser entre les institutions européennes, l’aéroport et les universités permettent de créer à Reyers une « nouvelle centralité » bruxelloise, à la fois résidentielle, économique, de loisirs, culturelle et touristique. Les atouts du quartier représentent une belle opportunité pour y parvenir : un nouvel espace à urbaniser, un vaste espace vert à valoriser, des espaces publics bientôt réaménagés, un tissu économique dense, une excellente desserte en réseaux de connexion haut débit, soit autant d’ingrédients de choix pour ce nouveau « quartier médias ».

Pourquoi un « quartier médias » : clustering sectoriel et territorial

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) et les médias sont des secteurs particulièrement porteurs pour la Région de Bruxelles-Capitale, qui souhaite soutenir leur développement à travers une politique de clustering : mise en réseau, création de synergies, mise en valeur et visibilité des acteurs bruxellois de la filière. Dans un contexte de « convergence numérique », les vieilles frontières entre les modes de communication traditionnels sont surmontées : le canal de diffusion est de moins en moins important, tandis que le contenu devient fondamental. Les produits et services développés s’hybrident, créant de nouvelles passerelles entre les secteurs. Le développement de l’audiovisuel ne peut dès lors s’entendre sans les filières qui lui sont associées. L’objectif est donc de favoriser les interactions entre ces différents métiers.

La création de Screen.brussels en 2013 était une première initiative en ce sens : centre d’expertise et instance de rassemblement des acteurs économiques de l’audiovisuel et des secteurs liés, à l’échelle de la Région, Screen.brussels participe d’un « clustering sectoriel », qui s’adresse à un secteur économique spécifique.

L’émergence d’un cadre urbain renouvelé et d’espaces dédiés aux activités médias permettra aux entreprises présentes dans le quartier de bénéficier de meilleurs conditions de travail et de vie, tout en permettant à d’autres acteurs de venir les rejoindre, renforçant ainsi l’« écosystème médias » local.

Il s’agit là de « clustering territorial » : créer un lieu dédié aux filières médias pour favoriser leur ancrage dans le tissu productif local, augmenter leur visibilité, encourager les synergies et coopérations, tout en offrant un cadre de vie urbain propice à la création, à l’échange et à l’innovation.