La SAU, maître d’ouvrage de Frame

La Société d’Aménagement Urbain construira cet immeuble emblématique de mediapark.brussels

La Société d’Aménagement Urbain de la Région de Bruxelles-Capitale est une société anonyme de droit public, avec la Région comme actionnaire, chargée de deux missions principales. D’une part, la mise en œuvre opérationnelle des pôles de développement prioritaires : mediapark.brussels, Usquare.brussels, Josaphat… D’autre part, le pilotage de projets spécifiques qui contribuent au rayonnement de Bruxelles : construction du Musée du Chat et du cartoon ; restauration des bâtiments historiques de l’ancien Hippodrome d’Uccle-Boitsfort ; pilotage de la phase initiale préalable à la reconversion du garage Citroën-Yser en musée d’art moderne et contemporain…

La maison des médias Frame, que la SAU va construire sur un terrain qui lui appartient à l’angle du boulevard Reyers et de la rue Colonel Bourg, se trouve donc au croisement de ses deux missions.

Un immeuble écosystème

Gilles Delforge, le directeur de la SAU, explique que « Frame sera l’un des premiers nouveaux bâtiments de mediapark.brussels. Il s’agira d’un immeuble phare de ce  nouveau quartier créatif bruxellois dédié aux médias. Compte tenu de l’intégration de divers opérateurs et de multiples fonctions et services au sein d’un même immeuble, il s’agira également d’une "vitrine" de mediapark.brussels, d’une sorte de "mediapark.brussels en petit". »

Cet immeuble de quelque 10.000 m2 abritera en effet un écosystème multifonctionnel, à l’image de ce que mediapark.brussels sera à terme. Il accueillera quatre occupants principaux (la télévision régionale BX1, screen.brussels, l’IHECS Academy, le Centre Vidéo de Bruxelles), mais aussi : une plateforme d’innovation comprenant un espace de co-working et un hôtel d’entreprises dédiés au secteur médias/audiovisuel ; un espace Horeca ouvert au public ; des équipements mutualisés, dont un auditorium utilisable comme salle de spectacle et de projection.

Le nom choisi par la SAU et les quatre futurs occupants principaux pour baptiser l’immeuble, Frame (Brussels media community), fait d’ailleurs référence au « cadre » que le bâtiment offrira pour l’essor d’un écosystème orienté médias. Ainsi qu’à la forme et à la structure de sa façade principale, côté Diamant ; à la « fenêtre » sur mediapark.brussels qu’il constituera ; au cadre, au cadrage d’image, dans les médias visuels ; ou encore à la trame en webdesign.

Concours d’architecture

C’est l’association de bureaux d’architecture Baukunst (Bruxelles) - Bruther (Paris) qui a remporté l’appel aux auteurs de projet organisé en 2017 par la SAU. Gilles Delforge, se félicite « du grand intérêt qu’a suscité le concours d’architecture : nous avions reçu 51 dossiers de candidature de grande qualité, déposés par des équipes pluridisciplinaires belges ou issues de divers pays européens, ainsi que de groupements d’entreprises de plusieurs pays. Cela dénote l’attention importante que soulève le développement de mediapark.brussels ». 

Le directeur de la SAU se réjouit par ailleurs de « l’excellente collaboration avec les quatre futurs occupants principaux, dont nous veillons à intégrer au mieux les besoins en coordonnant ce projet, dont nous assurons la maîtrise d’ouvrage ».

Financement européen

Le budget de construction s’élève à 16 millions d’euros hors TVA, financés par la Région de Bruxelles-Capitale et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). La Commission communautaire française de la Région-Capitale a, elle, débloqué par ailleurs près de 3 millions d’euros pour le redéploiement de BX1.

La SAU prévoit d’entamer les travaux fin 2019. Le bâtiment devrait être terminé et ses occupants s’y installer début 2022. 

Plus d’informations : www.sau.brussels